Prendre rendez-vous en ligneDoctolib

Grossesse & Sophrologie

20 Nov, 2020Grossesse

Lors de ma grossesse, j’ai fais appel à la sophrologie en complément à la préparation classique à l’accouchement.

Comme beaucoup de mamans, surtout quand on attend son premier enfant, l’accouchement reste un moment de stress : on a peur d’avoir mal, de ne pas réussir, on ne sait pas du tout comment ça va se passer… Cette appréhension est normale, surtout quand je constate qu’en France, il y a une certaine culture de la peur autour de cet événement.

J’ai décidé de m’y préparer avec la sophrologie prénatale car j’aimais beaucoup l’idée que cette pratique aide la future maman à visualiser positivement l’accouchement, et donc être plus sereine le jour J.

Résultat : le jour J, j’arrive sereine et confiante. Tout se passe plutôt bien, j’arrive aussi à gérer la douleur assez longtemps.

Pour être honnête, je n’avais jamais émis l’idée d’accoucher sans péridurale (INCONCEVABLE à ce moment là). Mais je pense que si j’ai un 2ème enfant, je reconsidérais vraiment la question.

Convaincue par cette méthode, je me suis formée à la sophrologie pour pouvoir moi aussi accompagner les futures mamans dans leur projet de naissance, mais aussi les mamans car il s’agit d’une méthode incroyable.

Qu’est-ce que la sophrologie ?

Je me rends compte que la sophrologie est encore trop peu connue, ou alors de manière très vague. Beaucoup de personnes assimilent cette technique à de la relaxation, alors qu’il s’agit d’une véritable méthode d’accompagnement.

La sophrologie a été créée dans les années 60 par un neuropsychiatre, Alfredo Caycedo. Pour cela, il s’est inspiré de plusieurs courants et techniques médicales (psychanalyse, neurologie, autosuggestion…) et concepts orientaux (yoga, zen, méditation…). Il a pris le meilleur de chaque pratique pour en faire la sophrologie telle qu’elle est aujourd’hui.

A l’époque, seuls les médecins formés pouvaient avoir recours à cette méthode pour leur patient. Et depuis, le créateur l’a rendu populaire et a hissé sa pratique au statut d’outil de développement personnel. 

On peut donc faire appel à la sophrologie pour une multitude de raisons :

  • L’amélioration de son quotidien (avoir un meilleur sommeil, gérer son stress, ses émotions…)
  • En vue de préparer mentalement un examen, un concours ou tout autre événement.
  • En complément d’un traitement médical pour gérer les douleurs ou les effets secondaires.

La sophrologie permet d’être conscient de soi, de prendre conscience de ses ressentis, de ses émotions, et donc de ses ressources et de les exploiter. 

Chaque protocole d’accompagnement est personnalisé et permet une progression logique. Au travers des exercices proposés, vous êtes amenées à évacuer le négatif de vous (stress, peurs, croyances, émotions…) , puis à vous remplir de choses positives, avant de travailler sur des capacités ou compétences et de les renforcer.

L’idée est que vous déjà en vous les ressources nécessaires pour faire face à des situations, mais que celles-ci ne demandent qu’à être activées. 

La sophrologie permet de prendre conscience de soi, de ses ressentis, de ses émotions et donc de conscientiser ses propres ressources et les exploiter

Les bénéfices de la sophrologie prénatale

On entend beaucoup parler de la sophrologie comme méthode pour la préparation à l’accouchement. En ce sens, elle permet à la future maman de se préparer mentalement à l’accouchement, en visualisant cet événement de manière positive. Or, la sophrologie présente de nombreux bénéfices et peut accompagner la femme enceinte à tout moment de sa grossesse.

Durant cette période, certaines femmes sont gênées par des désagréments liés à la grossesse (changements physiques, nausées, fatigue, troubles du sommeil…). Certaines sont aussi préoccupées voir angoissées par l’accouchement et la naissance de leur enfant. Ainsi, beaucoup recherchent un accompagnement spécifique leur permettant de vivre au mieux leur grossesse. Ainsi, la sophrologie peut répondre à plusieurs besoins de la femme enceinte:

– L’accompagner dans les changements physiques

– L’aider  à retrouver de la vitalité

– L’aider à retrouver un meilleur sommeil

– L’accompagner avec les troubles émotionnels

– Gérer les angoisses et le stress

– Créer du lien avec bébé…

Focus sur la préparation à l’accouchement

Au travers de cette partie, je souhaite faire apporter des points d’éclaircissements concernant la préparation à l’accouchement classique VS avec la sophrologie. 

NB : Le terme de « préparation à l’accouchement » est exclusivement réservé aux sages-femmes. En sophrologie (ou pour d’autres pratiques), on va plutôt parler d’accompagnement à la naissance ou encore préparation mentale à la naissance.

L’une ou l’autre méthode a un même but : aider vous préparer au mieux à l’accouchement.

La préparation classique est dispensée par une sage-femme ou un médecin, en cabinet ou à la maternité. Les cours vont vous aider à mieux comprendre et appréhender l’accouchement sur les plans physique et physiologique : les contractions, le travail, l’expulsion, mais aussi sur le plan médical : on vous explique les différentes options (péridurale, ustensiles pouvant être utilisés…), le rôle de chaque membre de l’équipe médicale, les soins apportés au bébé à sa naissance…  Vous y aborderez aussi d’autres sujets post accouchement: suite de couches, le retour à la maison, l’allaitement… Cette préparation a pour but de lever des doutes autour de l’accouchement. On vous montrera aussi des exercices de respiration et des postures à adopter pour accompagner le travail et soulager au mieux les douleurs. 

Même s’ils sont peu nombreux, les papas sont aussi les bienvenus à ces cours. 

La préparation avec la sophrologie est un accompagnement complémentaire et va vous permettre de travailler sur vous-même en vous aidant notamment à identifier vos propres ressources et les exploiter pour le jour J. L’objectif de cet accompagnement va dépendre de ce que vous recherchez : gérer les douleurs, accoucher sans péridurale, ne plus stresser par rapport à l’accouchement, avoir confiance en vos capacités à accoucher… 

Tel un sportif de haut niveau, la sophrologie prénatale va vous aider à vous préparer mentalement à l’événement, en visualisant notamment le jour J de manière positive. 

*La préparation avec la sophrologie peut se faire avec une sage-femme formée à la sophrologie ou un(e) sophrologue. De mon expérience, le travail ne sera pas le même. La sage-femme va plutôt intégrer des exercices sophrologiques pendant ses séances de préparation. Avec le (la) sophrologue, le travail sera plus complet car il (elle) va élaborer un vrai protocole d’accompagnement selon principes de la sophrologie.

PREPARATION CLASSIQUE

Les bénéfices:

– Une meilleure connaissance “technique” de l’accouchement : on y aborde le côté physique et physiologique (le corps, les contractions, l’expulsion…)

– Un meilleure appréhension du déroulement de l’accouchement: ustensiles pouvant être utilisés, la péridurale, les options possibles…

– On y aborde certains sujets relatifs au retour de la maison 

– Allaitement

Infos pratiques

– A partir du 6ème de grossesse

– Avec une SF ou médecin

– En groupe ou individuel

– A la maternité ou en cabinet

– Prise en charge par la sécurité sociale

 

ACCOMPAGNEMENT AVEC LA SOPHROLGIE

Les bénéfices :

– Gestion des angoisses et du stress

– Gestion des douleurs 

– Confiance en soi et en ses capacité à accoucher

– Préparation mentale avec des exercices de visualisation positive

  

Infos pratiques : 

– A partir du 2ème trimestre de grossesse

– Avec une SF formée à la sophrologie ou un(e) sophrologue*

– En groupe ou en individuel

– Prise en charge si exercé par une SF 

 

Conclusion

Les 2 types de préparation sont vraiment complémentaires. Pour un premier enfant, il est très intéressant de suivre les cours de préparation classique, ne serait ce que pour comprendre le déroulement des choses. De même, vous pourrez poser toutes les questions d’ordre médicale. 

Très honnêtement, je trouve qu’en France, on cultive beaucoup le sentiment de peur autour de l’accouchement, le fait que la femme ne sait et ne peut pas accoucher seule et que l’intervention médicale est une nécessité. Les cours classique nous rassure sur la partie “rationnelle”, on n’insiste pas assez (voire pas du tout) sur l’importance du mental. 

Le corps a une formidable mémoire. Tout ce que vous vivez et ressentez se manifeste dans votre corps. Lors d’un accompagnement, on va aller inscrire dans votre mémoire corporelle les sensations de détente, de sérénité ou encore de confiance. Cet état va faciliter le travail le jour J.

 

v

Partage ton avis en commentaires !

dictum id, diam libero. facilisis Sed

Pin It on Pinterest